Chantal Chawaf - Le Manteau Noir
Chantal Chawaf
 

 Premières pages
extraits et présentations

 Bibliographie complète

 Biographie

 
Actualité


 
Pages
manuscrites



 Etudes
critiques


 
liens

 

 

 
   
 

 

Le manteau noir

Editions Flammarion, 1998
Editions des Femmes, 2010 sous le titre "Je suis née"
Le manteau noir
   
  Première page
   Au début de l'année 1943, moins d'une semaine après le bombardement du 4 avril qui a fait au moins quatre cent cinquante morts à Boulogne et à Auteuil, le maire se démène, il écrit à la Maréchale Pétain au sujet de cette pouponnière sans abri où une quarantaine d'enfants sont en permanence exposés à la mort à cause des usines, toujours à cause de la proximité des usines Renault. Il faut d'urgence déplacer la pouponnière :

"Madame la Maréchale
J'ai le devoir d'intervenir auprès de vous....
 
   
  Descriptif
  Une enfance volée

1943, Boulogne-Billancourt, Auteuil. Des centaines de civils sont tués sous les bombes. Parmi eux, un couple en route vers la maternité. Avant de mourir, la femme met au monde une petite fille.

Adoptée illégalement car la guerre empêche de retrouver sa famille dispersée, Marie-Antoinette grandit sans savoir. Enfant lointaine, habitée par son mystère, elle apprend la vérité à l'âge de vingt ans.

Trente ans plus tard, devenue la femme au manteau noir, elle part à la recherche de son passé. Dans les dédales des archives, les documents troublants, les listes de bombardés, commence la poursuite infinie des origines perdues.

Contre le silence, une parole douloureuse, obsédante, passionnées, essaie de surmonter un double arrachement originel : la mort des parents et la dissimulation des origines.

Avec cette "autofiction", Chantal Chawaf brise certains tabous sur une époque obscure. Elle tente aussi l'impossible, renouer le fil essentiel qui tient toute son œuvre. Le corps traumatisé revit les blessures de l'histoire, comme un médium en quête du secret de la naissance, de la mémoire et de la violence.
 
retour
http://www.chantal-chawaf.com